Au programme

Les 7 & 8 octobre 2023, rejoignez-nous place Jean-Jaurès pour faire résonner le pouvoir citoyen au cœur de Saint-Ouen, en concerts, en musiques, en rencontres, et bien plus encore…

 

Programmation par espaces

Samedi 7 octobre de 12h00 à 00h00

Dimanche 8 octobre de 12h00 à 21h00

Samedi et dimanche dès 12h, nous vous donnons rendez-vous place Jean-Jaurès pour rencontrer les équipes Oxfam France à travers des stands dédiés, un magasin solidaire mais aussi des espaces restauration. Le bar du festival est lui proposé par le Social bar de Saint-Ouen, qui détient le label ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale) pour son engagement solidaire. Espace ouvert à tout moment, aux heures d’accès du festival.

Samedi 7 et dimanche 8 de 14h à 17h
Radio Bondy blog

Les clés de la Salle Barbara, ancienne salle des fêtes municipale de Saint-Ouen, ont été confiées au Bondy blog, média en ligne qui raconte les quartiers populaires et fait entendre leur voix dans le grand débat national depuis 2005.

 

ENREGISTREMENTS EN PUBLIC

Accès libre et gratuit

La rédaction s’y installe pour 3h00 d’émissions quotidiennes, co-construites notamment avec une partie des jeunes licencié·es issu·es du Red Star Lab, un programme d’actions culturelles initié et imaginé par l’historique et légendaire Red Star Football Club de Saint-Ouen.

 

Samedi 07 octobre 

14hQuels espaces de créations culturelles dans/pour les quartiers ? Avec :

  • Magali Fricaudet, directrice de Canal 93
  • Jalal Kahlioui, rédacteur en chef de Booska-P
  • Pouria Amirshahi, directeur de la Biennale Interculturelle de la Seine-Saint-Denis, Multitude

 

15h – L’engagement des jeunes dans les quartiers : comment (se) construire un narratif ? Avec :

  • Inès Seddiki, fondatrice de Ghettup
  • Laura Pizot, présidente de Cité des chances
  • Greazi Abira, président de Graines d’Orateur 93
  • Amina El Gnaoui : Co-fondatrice et Directrice générale de Destins Liés

 

16h – La mode responsable est née dans les quartiers populaires Avec :

  • Mohamed Camara et Thirin Ariaratnam, cofondateurs d’Uncle-J à Bondy
  • Mélody Thomas, journaliste, autrice de La mode est politique : un bref lexique inclusif

 

Dimanche 8 octobre

14h – Justice climatique : les quartiers en premières lignes Avec :

  • Mickaël Correia, journaliste Médiapart, auteur de Criminels climatiques
  • Abdelaali El Badaoui, président et co-fondateur de Banlieues Climat
  • Élise Naccarato, Responsable Campagnes et Plaidoyers Climat Oxfam France

 

15hDes riches encore plus riches, des pauvres encore plus pauvres Avec :

  • Babacar Sall, président de l’association On remplit le frigo
  • Lamine Camara, adjoint au maire à la Jeunesse et Cité Éducative à la ville de Grigny
  • Stanislas Hannoun, Responsable campagne Justice fiscale et Inégalités Oxfam France

 

16hSituations et enjeux au Sahel : elles témoignent Avec :

  • Épiphanie Nodjikoua Dionrang (Tchad), présidente de la Ligue Tchadienne des droits des femmes
  • Malika Ouattara (Burkina Faso), présidente de la Fondation Slamazone
  • Adam Dicko (Mali), entrepreneure sociale
  • Cécile Duflot, Directrice générale Oxfam France

 

ATELIERS

Deux ateliers d’éducation aux médias, photos et vidéos seront partagés avec et par la jeunesse de Saint-Ouen tout au long du week-end.

Télécharge l’appel à participation ici.

17h00 chaque jour
Ciné-débat

Samedi 7 octobre 2023 à 17h00

« Bigger Than Us »

Un film de Flore Vasseur, 2021, documentaire, 1h36mn

Projection suivie suivi d’un débat ouvert à tout le monde, en accès libre : « Et si les jeunes changeaient le monde » animé par des bénévoles du programme jeune d’Oxfam France, en présence de la réalisatrice Flore Vasseur et d’Adam Dicko, Justicière du Sahel invitée, entrepreneure sociale et activiste (Mali).

Depuis 6 ans, Melati, 18 ans combat la pollution plastique qui ravage son pays l’Indonésie. Comme elle, une génération se lève pour réparer le monde. Partout, adolescents et jeunes adultes luttent pour les droits humains, le climat, la liberté d’expression, la justice sociale, l’accès à l’éducation ou l’alimentation. Seuls contre tous, parfois au péril de leur vie et sécurité, ils protègent, dénoncent, soignent les autres. Melati part à leur rencontre à travers le globe pour comprendre comment tenir et poursuivre son action. Des favelas de Rio aux villages reculés du Malawi, des embarcations de fortune au large de l’île de Lesbos aux cérémonies amérindiennes dans les montagnes du Colorado, Rene, Mary, Xiu, Memory, Mohamad et Winnie nous révèlent leur monde, celui du courage et de la joie, de l’engagement pour plus grand que soi. Alors que tout semble ou s’est effondré, cette jeunesse nous montre comment vivre. Et ce qu’être au monde, aujourd’hui, signifie.

Dimanche 8 octobre 2023 à 17h00

« Marcher sur l’eau »

Un film d’Aïssa Maiga, 2021, documentaire, 1h29mn

Projection suivie d’un débat ouvert à tout le monde, en accès libre : « Les femmes en première ligne de la lutte contre le changement climatique» animé par des bénévoles du programme jeune d’Oxfam France, en présence de Quentin Ghesquière, Chargé de campagne et plaidoyer Sécurité Alimentaire Oxfam France et d’Epiphanie Nodjkoua Dionrang, Justicière du Sahel invitée, présidente de la Ligue Tchadienne des droits des femmes.

Marcher sur l’eau a été tourné dans le nord du Niger entre 2018 et 2020 et raconte l’histoire du village de Tatiste, victime du réchauffement climatique, qui se bat pour avoir accès à l’eau par la construction d’un forage. Chaque jour, Houlaye quatorze ans, comme d’autres jeunes filles, marche des kilomètres pour aller puiser l’eau, essentielle à la vie du village. Cette tâche quotidienne les empêche, entre autres, d’être assidues à l’école. L’absence d’eau pousse également les adultes à quitter leur famille chaque année pour aller chercher au-delà des frontières les ressources nécessaires à leur survie. Pourtant, cette région recouvre dans son sous-sol un lac aquifère de plusieurs milliers de kilomètres carrés. Sous l’impulsion des habitants et par l’action de l’ONG Amman Imman un forage apporterait l’eau tant convoitée au centre du village et offrirait à tous une vie meilleure. 

Samedi 7 et dimanche 8 de 14h à 17h30
Quartier pour la jeunesse

A l’École Jean Jaurès, les associations Ça bouge grave, fondée par Djibril Camara et Yassine Ainous et Tous solidaires, implantées respectivement dans les quartiers Arago et Pablo Neruda de Saint-Ouen,  qui mènent des projets culturels, sportifs, éducatifs et de partage auprès des habitant·e·s des quartiers prioritaires de la ville proposeront des animations pour les enfants et les adolescent·e·s. L’occasion également de découvrir Cité des Chances qui promeut et démocratise l’engagement citoyen chez les jeunes de banlieue et qui, en plus d’être présente au village avec un stand d’accueil, proposera aux jeunes publics des ateliers participatifs d’éducation citoyenne.

Programme des activités à découvrir sur place

Samedi 7 octobre de 17h à minuit

Scène rap présentée avec et par Canal 93

17h – Rap 

Jeune auteur, compositeur et interprète, N E I G E est un hybride Hip-Hop et Pop, porté par une voix chaleur Soul. Accompagné de ses musiciens, il installe sur scène une conversation qui touche à la fois l’esprit et le corps. Après les premières parties de Zinée, Isha et Edgar Sekloka, N E I G E prépare son prochain EP pour fin 2023 et sera sur la scène du festival Oxfam pour nous le présenter.

18h – Rap

En mélangeant à la fois des sonorités trap et cloud, SOPYCAL nous livre des histoires drôles, violentes et désarmantes de sincérité. Son message d’empowerment nous donne envie d’avancer, de transformer et de résister. Avec son choix de l’insolence et de la désobéissance, elle n’a pas fini de faire parler d’elle. Elle saura chauffer l’ambiance par son aisance, juste avant l’arrivée de Lagrace et Juste Shani.

Scène rap présentée avec et par Mains d’Oeuvres

19h – Rap

Autrice-compositrice-interprète franco-congolaise née à Paris et élevée à Brazzaville (République du Congo), Lagrace s’inspire du R&B, de la Soul et du Rap. De la rage mêlée à la vulnérabilité de ses mouvements de danse contagieux, Lagrace dégage cette énergie brute et hypnotique qui ne laisse personne indifférent. Sa première mixtape « Bomoyi » est sortie le 19 mai dernier.

20h – Rap

Avec l’éloquence de sa plume, c’est la nouvelle marquise du Rap Français : finaliste Buzz Booster 2021, gagnante de la tournée RADAR 2022, lauréate du dispositif Rappeuses en Liberté 2022… Elle a fait la première partie du groupe IAM à l’Olympia. “Dimelo” a dépassé les 100K streams en quelques semaines. Après les Solidays, ou le Lollapalooza, elle sera sur la scène du premier festival Oxfam !

Live

21h – Rap-trap 

Née en Inde, partie vivre un fragment de son enfance au Portugal, adolescente en Espagne avant de s’établir en France : retracer l’itinéraire de Tracy De Sá impose de suivre une route de plusieurs milliers de kilomètres à travers le globe. Avec son deuxième album, elle aborde la sexualité et le plaisir féminin, la réappropriation du corps, le pouvoir, la liberté, la fierté d’être ce qu’on est, la fierté d’être une femme.

DJ Set

22h30 – Afrobeat

Jeune artiste franco-ivoirienne, militante féministe queer et antiraciste, Lola Ondikwa mixe des sons en provenance de la grande famille de l’Afrobeat : Afropop, Afrotrap, Kuduro, Amapiano, mêlés à des sonorités plus house. Elle vient clôturer la journée du samedi par un moment musical explosif et riche en énergies… Enjaillement attendu !

Dimanche 8 octobre

Scène découverte présentée avec et par Mains d’Oeuvres

 17h – Kora (Saint-Ouen)

Entre compositions originales et standards mandingues revisités, Les Sissoko puisent dans leurs héritages et leurs identités pour transmettre les vibrations d’un métissage étonnant. Une musique métissée, cadencée, sans frontières. Un voyage musical de Bamako à Saint-Ouen, du rêve à la fête !

Live

18h – Afropop 

Après le Montreux Jazz Festival l’an passé et les premières parties de Fatoumata Diawara, on le retrouve dans plus de 70 concerts en 2022. Son premier album, « Bumayé », rappelle toutes les épreuves traversées pour en arriver là. France Inter et Radio Nova jouent ses morceaux en playlist et Oxfam l’accueille à Saint-Ouen pour son premier festival.

19h30 – Reggae

Figure majeure du reggae, multi disques d’or, prix (RFI, SACEM) et une Victoire de la Musique, Tiken Jah Fakoly est mondialement reconnu en tant qu’artiste engagé et militant. Rassemblant des milliers de spectateur.trice.s lors de ses concerts, il est célèbre pour ses prestations scéniques explosives à l’international. Il clôturera ce premier festival Oxfam par un concert exceptionnel.

Un festival imaginé avec et pour
le territoire

Je reste informé•e

ACCÈS

Mairie de Saint-Ouen